Accueil

- Fabrication de ruches Dadant / Warré / Langstroth, ruchettes, hausses, nourrisseurs etc... en pin douglas provenant de Franche-Comté.

 

- Vente d'équipements, cadres et accessoires pour l'apiculture.


- Location de matériel pour extraire le miel, extracteur 9 cadres, bac à désoperculer etc... 

 

- Consulter le guide pour débuter en apiculture.

 

- Pour des commandes spécifiques me contacter.

Pourquoi réintroduire l’abeille noire en apiculture ?

09 avril 2017

Pourquoi réintroduire l’abeille noire en apiculture ?

Malgré l­­­a couleur qui lui a donné son nom, l’abeille noire (Apis mellifera mellifera) ne vient pas du continent Africain ! Son territoire est européen et plus précisément sur une zone très étendue allant de la chaine des Pyrénées jusqu’à la Pologne. Depuis la nuit des temps, l’abeille noire est parfaitement adaptée au climat de cette grande zone géographique. Il y a encore un siècle, elle y était l’unique espèce d’abeille présente dans les ruches. On la nommait alors l’abeille commune, parfaitement adaptée à son contexte climatique.

Une espèce délaissée par les apiculteurs producteurs…

 

Elle ne représente plus aujourd’hui que 10% de la population des abeilles mellifères en France ! Afin de la sauvegarder, une quinzaine de conservatoires ont été créés dans l’hexagone par des passionnés. Le premier fût celui de l’île d’Ouessant en 1989. Eloigné du continent et bénéficiant d’un environnement sans pesticide, ce sanctuaire breton est une référence en la matière.  

Mais cela n’est pas suffisant car depuis plus de 50 ans l’abeille noire est négligée par le monde apicole lui préférant des espèces plus productives d’importation.

Dans les années 60 c’est l’abeille jaune (apis mellifica linguista) la belle italienne, qui avait les honneurs. Puis dans les années 70-80 c’est l’abeille grise (apis mellifica caucasica) la besogneuse de la région du Caucase qui était à la mode. L’abeille brune (apis mellifica carnica) de Slovénie a eu son époque glorieuse dans les années 90.

Afin d’obtenir des récoltes de plus en plus importantes, les apiculteurs ont sélectionnés des abeilles produisant des colonies très populeuses, démarrant rapidement au printemps, essaimant le moins possible et douces comme des agneaux… l’abeille idéale en quelque sorte !

De nos jours c’est la Buckfast@ (marque déposée) qui peuple principalement les ruchers. Créée par homme, en croisant les différentes espèces en laboratoire, elle nécessite une sélection continue afin de cumuler le maximum de qualités des différentes lignées dont elle est issue, tout en écartant leurs défauts.

 

Lire la suite ici :


www.permaculturedesign.fr

ProNectar