Accueil

- Fabrication de ruches Dadant / Warré / Langstroth, ruchettes, hausses, nourrisseurs etc... en pin douglas provenant de Franche-Comté.

 

- Vente d'équipements, cadres et accessoires pour l'apiculture.


- Location de matériel pour extraire le miel, extracteur 9 cadres, bac à désoperculer etc... 

 

- Consulter le guide pour débuter en apiculture.

 

- Pour des commandes spécifiques me contacter.

Ruches décimées : "Les abeilles ont été empoisonnées"

13 mars 2015

Ruches décimées : "Les abeilles ont été empoisonnées"

Alors que la saison débute à peine, des apiculteurs accusent d'importantes pertes dans leurs ruchers, pouvant atteindre un taux de 100% dans certains endroits, notamment en Aquitaine.

Alors que la saison débute à peine, des apiculteurs accusent d'importantes pertes dans leurs ruchers, pouvant atteindre un taux de 100% dans certains endroits, notamment en Aquitaine. En ouvrant les ruches après l'hiver, certains apiculteurs de la moitié sud de la France ont eu une très mauvaise surprise. Lydie, apicultrice à côté de Montauban (Tarn-et-Garonne), fait part de son désarroi à francetv info. "On a perdu 70% du cheptel. On n'a pas touché aux ruches durant tout l'hiver. Là, on vient de découvrir que certaines étaient désertes, et dans d'autres, les abeilles sont mortes à l'intérieur alors qu'elles avaient encore de la nourriture !" Selon les apiculteurs, le taux de mortalité habituel se situe plutôt aux alentours de 5%.

 

Même constat pour Marie-Paule Douat, présidente de la Fédération apicole de Charente-Maritime. "C'est affolant. J'ai eu un appel hier, l'apiculteur était en pleurs. Sur neuf colonies, il lui en reste deux vivantes. Un autre a perdu 500 ruches sur les 2 000 qu'il possédait."

 

L'Unaf, l'union nationale d'apiculture, confirme : "On a entendu parler de l'intoxication de certaines ruches, en particulier en Aquitaine. Pour l'instant, la saison n'a démarré que dans le Sud, parce que le printemps y est plus précoce, mais on en est au tout début. On ne connaît pas encore l'ampleur du phénomène."

 

Lire la suite ici :


www.francetvinfo.fr

"La ruche à robinet n'est pas adaptée au métabolisme des abeilles" 3 200 000 dollars pour du miel de ruche « au robinet »