Accueil

- Fabrication de ruches Dadant / Warré / Langstroth, ruchettes, hausses, nourrisseurs etc... en pin douglas provenant de Franche-Comté.

 

- Vente d'équipements, cadres et accessoires pour l'apiculture.


- Location de matériel pour extraire le miel, extracteur 9 cadres, bac à désoperculer etc... 

 

- Consulter le guide pour débuter en apiculture.

 

- Pour des commandes spécifiques me contacter.

"La ruche à robinet n'est pas adaptée au métabolisme des abeilles"

14 mars 2015

"La ruche à robinet n'est pas adaptée au métabolisme des abeilles"

Nous vous parlions début de semaine de la ruche à robinet, qui permet, selon ses concepteurs, de récolter le miel facilement et de ne pas déranger les abeilles lors de la récolte. Le projet, publié sur une plateforme de financement participatif, atteint désormais 3,5 millions de dollars. Nous avons posé trois questions à Simonpierre Delorme, apiculteur et éthologue, qui ne voit pas forcément cette invention d'un bon oeil.

Cela force les abeilles à faire quelque chose qui n'est pas dans leur métabolisme, ce n'est pas sain. Une abeille change de fonction au cours de sa vie. Si on l'empêche de remplir correctement ces fonctions, notamment les fonctions glandulaires, cela peut raccourcir sa vie. Les abeilles sont programmées pour produire de la cire à une certaine époque de leur vie. Les abeilles "cirières" ont besoin de produire leur cire. Si on ne leur laisse pas assez de place pour qu'elles aient la chance de l'utiliser, cela va pousser les abeilles à l'essaimage (quand une partie des abeilles quittent la ruche avec une reine pour former une nouvelle colonie). Ce n'est pas vraiment une bonne chose pour l'apiculteur, ce n'est pas rentable, même si c'est une meilleure solution pour les abeilles.

 

Lire la suite ici :


www.levif.be/

Le «butinage précoce» des abeilles à l'origine de la disparition des colonies Ruches décimées : "Les abeilles ont été empoisonnées"