Accueil

- Fabrication de ruches Dadant / Warré / Langstroth, ruchettes, hausses, nourrisseurs etc... en pin douglas provenant de Franche-Comté.

 

- Vente d'équipements, cadres et accessoires pour l'apiculture.


- Location de matériel pour extraire le miel, extracteur 9 cadres, bac à désoperculer etc... 

 

- Consulter le guide pour débuter en apiculture.

 

- Pour des commandes spécifiques me contacter.

Strasbourg, un nouvel acteur de l'apiculture urbaine

06 mai 2015

Strasbourg, un nouvel acteur de l'apiculture urbaine

Depuis les années 1990, le nombre de ruches ne cesse de diminuer en milieu rural, et ce, dans toutes les régions de France. Pour remédier cette situation, Strasbourg prend de mesures pour la protection de la biodiversité, notamment en faveur du développement des ruches en ville. Plusieurs sociétés et associations se sont impliquées dans ces projets.

Pourquoi les abeilles sont-elles menacées de disparition en milieu rural ? L'utilisation de pesticides, les engrais, la pollution et les maladies ont contribué fortement au déclin des ruches ces dernières années. En parallèle, les villes offrent un environnement propice à leur développement. Dans les jardins et les parcs, les abeilles peuvent trouver une multitude d'espèces de fleurs et de plantes mellifères tout au long de l'année. De plus, le climat des grandes villes est propice aux ruches.

Plusieurs associations s'impliquent en faveur du développement des ruches en villes.

La ville de Strasbourg compte à peu près 200 particuliers qui ont installé des ruches dans leurs jardins. Pour s'initier à l'apiculture, ils ont bénéficié du soutien de l’Asapistra (Association apicole de Strasbourg) et de plusieurs associations locales. Pour soutenir ces projets d'apiculture urbaine, la mairie met à disposition des apiculteurs plusieurs emplacement où ils peuvent installer des ruches : au parc du Glacis, à Neuhof-Châtelet, à la ferme Bussierre et près du parc de Pourtalès.

 

Lire la suite ici :


www.entreprise-strasbourg.com

Néonicotinoïdes : vers une interdiction en France ? " Un grand bol d'air pour les apiculteurs "