Fermeture définitive de l'établissement fin 2022

Accueil

DESTOCKAGE TOTAL AVANT FERMETURE

" La filière apicole doit accepter de se remettre en cause "

09/04/2016

" La filière apicole doit accepter de se remettre en cause "

Gérard Venereau, à l’origine d’études sur le suivi des ruchers, estime que l’interdiction des néonicotinoïdes ne résoudra pas tous les malheurs des abeilles.

La NR a relayé récemment la satisfaction des apiculteurs après le vote des députés d'un amendement interdisant les produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes à partir de janvier 2016. Des insecticides responsables, selon les apiculteurs, de l'effondrement des colonies d'abeilles.

" Le petit bout de la lorgnette "

 

« Prétendre cela revient à observer le phénomène par le petit bout de la lorgnette », réagit Gérard Venereau dans un courrier adressé à la NR. Ancien fonctionnaire du ministère de l'Agriculture, en charge de la filière apicole pendant trois ans, il a conduit de nombreuses études sur « le suivi de ruchers dans la durée et sur plusieurs sites de l'Hexagone ». Et déclare « mal comprendre la satisfaction de l'ADA (Agence de développement apicole) du Poitou-Charentes, qui s'apercevra vite que le retrait de cette famille d'insecticides ne résoudra rien à leurs problèmes » (lire NR du 20 mars).

 

Lire la suite ici :


www.lanouvellerepublique.fr